fbpx
Billetterie

Aral Balkan, l’activiste des droits des Cyborgs

aral_balkan

Le « capitalisme de la surveillance ».

C’est le terme utilisé par Aral Balkan pour désigner les GAFAs, les startups, la Silicon Valley et le système entrepreneurial numérique à l’américaine. Pour lui, nous avons perdu notre intimité numérique, notre droit aux données. Ou plutôt, on nous l’a volé. Charge à nous de le récupérer par des démarches activistes et résolues.

Défendons nos droits numériques !

Une rengaine qui devient de plus en plus préoccupante dans la sphère digitale, entre RGPD et Cambridge Analytica à répétition.

Une démarche rebelle mais pas que, dans une ambiance où la méfiance du consommateur n’a d’égale que l’empressement du startupper à jouer le jeu de la surveillance numérique. Pas le choix, se dit-on. Mais si, justement on pouvait entreprendre autrement ? C’est ce que propose Aral Balkan, tiers d’Indie, une organisation à but non lucratif luttant pour la justice sociale à l’ère digitale. Aral a développé « Better Blocker » un outil permettant de ne pas être tracké sur le Web. Efficace ? A toi de nous le dire !

« The Internet was meant to be for everyone. Instead, today it is for corporations and governments « 

Aral Balkan est le précurseur d’un changement des mentalités dans cet univers du Web en constante mouvance. Il se place en rupture totale avec le discours des GAFAs et notamment Mark Zuckerberg, dont le positionnement d’omnipotence des mastodontes du numérique devient chaque jour plus obsolète.

Pour Aral, les objets numériques qui nous entourent deviennent des extensions fragmentaires de notre personnalité propre, et méritent en tant que tel d’être revendiqués et défendus contre la « surveillance du capitalisme ».

 

Alors, qui se sent militant ?

Je viens découvrir sa conférence !

Reste dans le coin, d’autres articles sont à découvrir !
<