fbpx
Programme Billetterie

Sex Tech For Good ?

En 2018, Christel Bony a lancé l’initiative SexTech For Good, pour valoriser et soutenir les projets SexTech à l’échelle de tous les secteurs numériques d’aujourd’hui, dans un domaine encore ostracisé et peu visible auprès des investisseurs. Au travers ce projets, elle souhaite parler d’éducation, de formation, de plaisir et d’exclusion humaine.

En attendant les 13 & 14 novembre, tour d’horizon de la SexTech aujourd’hui :

Le titre est plutôt parlant : on définit comme « SexTech » toutes les innovations technologiques et entrepreneuriales en lien avec le sexe : sextoys, applications mobiles, robots, chatbots, … Tout est possible et les demandes ne manquent pas : le marché mondial de la SexTech est évalué à 30 milliards de dollars.

Le sexe a souvent été un moteur d’innovation technologique ; on se souvient tous du Minitel parce que…Minitel Rose ! Aujourd’hui, les acteurs de la VR et la production de contenus sont très proches de l’industrie du X, de même que la robotique ou même l’IA ! Plus basiquement, le groupe Marc Dorcel lui-même affirme réaliser 70% de son chiffre d’affaires grâce au digital.

Alors pourquoi les entreprises SexTech sont-elles si peu nombreuses à percer ? Selon Marc Dorcel, tout simplement par fausse pudeur de la part des investisseurs. Car le financement est le coeur du problème, bien que le marché ne connaisse pas la crise 😉 Au CES de Las Vegas cette année, le vibromasseur Osé s’est vu retirer son prix du Salon dans la catégorie « robotique » suite à une controverse (ce qui en a alimenté une autre, du coup)

Mais, si la SexTech est souvent associée à l’industrie pornographique, elle est en réalité surtout sociétale ; elle peut permettre d’aider à traiter les troubles sexuels, permettre l’accès au plaisir aux populations exclues (personnes âgées ou en déficience mentale-physique) et surtout régler des questions éthiques ; par exemple, la Foundation for Responsible Robotics s’interroge sur les relations amoureuses du futur, impactées par l’usage de robots sexuels et les relations virtuelles avec des IA savamment pensées pour répondre à tous vos désirs… Des questions qui se doivent d’être réglées rapidement, la technologie n’attendant pas l’éthique.

Alors, on en parle ?

Reste dans le coin, d’autres articles sont à découvrir !
<