fbpx
Billetterie

Alexandre Monnin & Diego Landivar

Philosophie du Web/Art/Anthropocène/Coopérativisme Directeur de la Recherche Origens Medialab
Alexandre Monnin & Diego Landivar

Bio d’Alexandre :

Président d’Adrastia depuis décembre 2017, Alexandre Monnin est aussi Directeur Scientifique d’Origens Media Lab et enseignant-chercheur à l’ESC Clermont. Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sa thèse a porté sur la philosophie du Web, un courant dont il a été le pionnier avec Harry Halpin (MIT/Inria) et Yuk Hui (Leuphana) (cf. H. Halpin & A. Monnin (éd.) Philosophical Engineering. Towards a Philosophy of the Web, Wiley Blackwell 2013). Sa recherche porte sur les enjeux philosophiques du Web et du Web sémantique, l’histoire de l’IA mais aussi l’art contemporain et ses liens avec la recherche actuelle, l’Anthropocène et la fin du numérique ou encore la question de la coopération et des communs.

Son twitter : @aamonnz

 

Bio de Diego :

Mes travaux portent sur les reconfigurations ontologiques, à partir d’une focale à la fois anthropologique et numérique. Ces questions m’ont conduit à enquêter sur les reconfigurations cosmopolitiques dans les pays andins, le droit des de la nature et des non-humains, l’indianisme, le statut des objets techniques et des êtres de fiction, les controverses autour de la transition écologique, les ontologies territoriales ou encore la décolonisation de Mars. Je suis co-fondateur et directeur du laboratoire Origens Medialab.

Son twitter : @Landivar_Diego


Alexandre Monnin et Diego Landivar sont à l’origine du projet Closing Worlds et réfléchissent à un avenir qui tend vers la décroissance, voire la désinnovation. Ils repartent de l’Anthropocène, l’ère où l’influence de l’être humain sur la planète et l’écosystème dont il fait partie est désormais indéniable.
Les deux chercheurs travaillent donc sur des idées d’atterrissage, de design sociétal résilient et respectueux des humains et des non-humains, sur l’avenir (ou la fin) des technologies et la réorientation (« fermeture ») du progrès.

 

<